Sonnet louphoque

 Dans les eaux des Scillies – l’histoire est un peu dingue –

Neuneuil chassait le lieu, le bar et le blackfich.

Ce phoque adolescent, savoureus’ment british,

n’avait pas eu l’occas’ d’écorner son berlingue.

 

Un beau matin d’printemps, soyeux comme un’ meringue, 

un’ superbe inconnue vint glander on the beach.

Avec l’espoir diffus de l’avoir au finish,

l’ingénu s’enhardit jusqu’à lui fair’ du gringue.

 

Mais c’était sans compter un bel éléphant d’mer,

sourcilleux protecteur d'la phoquesse au teint clair.

Le coup d’la Belle Hélèn’, mais en version loufoque.

 

Le pugilat fut bref. Neuneuil perdit un œil

et de son ithyphalle il dût porter le deuil.

Être borgne et castrat, c’est beaucoup pour un phoque.