Un bon plan pour après

À moins qu’un coup de dé n’aboliss’ le hasard,

il viendra bien ce jour, si j’en crois les auspices,

quand bien même en ce jour il plût comm’ vach’ qui pisse.

où je refermerai pour de bon mon riflard

 

Nonobstant que c’t’av’nir, franch’ment me fout les glandes,

pragmatique avant tout, j’essaie d’anticiper.

J’me verrai bien hanter les castels et les landes

en Écoss’ revêtu d’un suair’ bien coupé. 

 

Ou mieux, me balader par ces ombres myrteux

où si j’en crois Ronsard flânent les hétaïres.

Avec un poil de bol j’en lèv’rais une ou deux.

Franch’ment pour un rimeur, comme enfer y a pire.

 

Ceci considéré, je crains fort que l’Ankou

ait le fâcheux dessein de me faire un sal’coup.