Sonnet amphigourique

On peut à l’infini disserter de la chose

se gratter l’occiput comme pour un défi

en vers comme Verlaine ou tout bêt’ment en prose

l’amphigouri consiste à se gourer d’amphi.

 

Que faire en un amphi à moins qu’on s’y repose ?

et s’en gourer n’est point sujet à rififi.

Les savants parleront ici d’amphiarthrose. 

Loin de moi le dessein de n’en point faire fi.

 

Un amphibien, souvent, se pose en philanthrope

et aime à observer les ciels au périscope

dans l’espoir insensé d’y trouver sa houri.

 

Il serait plus futé qu’il flânât sous les hêtres.

CQFD, dirait un professeur de lettres.

Ceci n’a rien à voir avec l’amphigouri.