Le redresseur de rimes

Tu nommes ‘poèsie’ ce truc ?!

Serait-ce un poème bio

Sans saveur, sans parfum, sans suc ?

De l’herbe mâchée par Io !

 

Ça pègue à donf, serait-ce un patch ?

Nicotine ou contraceptif ? 

Je croirais lire Paris-Match

Au salon de mon coupe-tifs !

 

Ça m’horripile un max ! Dis, est-ce

Pour me fâcher que tu manies

Des images sans hardiesse

Pire que décalcomanies ?

 

Tes vers bancals vont de traviole

Comme les roues de bois d’un bige !

Ça grince plus faux qu’une viole

Imitant les cris de la Stryge !

 

Ah ! j’entends braire un très vieil âne !

C’est la samba de la guenon

Agrippée comme à une liane

Au trapèze d’un tympanon !

 

Suffit ! Car je tombe en déprime

Et n’ai de forces, poétesse,

Que pour corriger tes deux fesses

Plutôt que redresser tes rimes !

 

Gkak