Mémoires d'un kayak de mer 3

Il avait fallu pagayer contre le vent. Toute la journée. Une jolie petite brise thermique, bien innocente en apparence, mais qui levait un méchant clapot dès qu'elle soufflait contre le courant. Le petit groupe avait enfin planté son bivouac sur un îlot perdu au cœur de l'archipel. Affalés près de leurs guitounes, la panse pleine, après s'être échangé les vannes récurrentes, les kayakistes se laissaient envahir par une douce torpeur. Ils avaient cette disponibilité d’esprit que...
Mon kayakiste est un héros. La preuve ? Il est resté modeste. C’est, parait-il, à ce détail qu’on reconnaît les héros authentiques. Mais je suis sûr qu’il ne m’en voudra pas si je raconte en quelle occasion il fit acte d’héroïsme. N’est- ce pas Patron ? – Comme tu voudras, Razkayou, mais n’en rajoute pas trop tout de même Constatez par vous-même : une vraie violette ! C’est un jour de fort coefficient, Félix pagaye en solitaire au milieu d'un joli champ de...
Le type l’a posé juste à côté de moi, sur la cale. Personnellement, ce petit bateau, très bas sur l'eau, je le trouve plutôt minable. Il est en toile. Couleur sac à patates. Grisâtre, ou plutôt jaunâtre, avec des bouchains vifs et une ridicule pointe arrière, genre queue de requin prétentieux. D’après Michel, c’est un kayak authentique. Comme ceux des eskimos. Pourquoi pas ? Mais, auprès des pimpants esquifs que nous sommes, les kayaks des copains et moi, il a franchement...