Petits meurtres en Iroise

À Lampaul-Plouarzel, dans l'aube tristounette, une lampe s’allume au-dessus du ''Sporting'', dans le lointain ronronne une motocyclette, un chat, sans se presser, traverse le parking. L’airain tinte au clocher, le village s’éveille. Devant le presbytère, un cabriolet noir, une portière ouverte, intrigue deux corneilles qui perchaient pour la nuit sur le vieil urinoir. Un corps de femme gît auprès de la bagnole, attisant le désir des safres corvidés. Le plus hardi, déjà,...
Un client matinal à trogne rubiconde, tête son muscadet, les yeux vers l’infini. Le bref communiqué sur Radio-Boutdumonde, a figé tout le monde au comptoir du ''Fanny'' : « Mais qu’est-elle allée foutre à Lampaul-Plouarzel ? » Chacun connait ici les moeurs de la Fernande : après la fermeture, une verveine au miel et direct au dodo, dans ses draps bleu lavande. Il est fini le temps où elle allait au taf jusqu’au bout de la nuit, épuisant le mataf. Un soir Papa Noël s’invita...
Un artiste avait peint « Du bonheur sur demande » en lettres chantournées sur un fond rose vif. « La formule est heureuse et digne de Fernande, souligna finement Bellec dit le shérif. » Capitaine à trente ans, venant de la mondaine (il avait commencé sa carrière à Paris) ce flic de haut niveau, sans la moindre bedaine, sur les mœurs des puissants avait beaucoup appris. Dans le coquet F4 aux meubles de marquise, ses gars avaient déjà commencé la perquise. « Zyeutez ce mobilier,...
« Sur le vieil urinoir, les rapaces corneilles… Je n'en crois pas mes yeux ! Lisais-je du Nerval ? Ce n’est pas si souvent qu’une plume pareille s’applique à rédiger un vil procès-verbal. Ils ont un vrai poète au sein de la brigade. Qui peut titrer cette œuvre : Épouvante à Lampaul » soliloque Bellec, devant sa limonade (en service, jamais il ne buvait d’alcool). « La caisse stationnait devant le presbytère... Cet autre alexandrin lève un coin du mystère, il me faut...
« C'est un marin-pêcheur s'il bute les morues » se gaussa Kerdoncuff en policier subtil. Son rire s'entendit jusqu'au bout de la rue. « Vous avez l’esprit fin comme un poisson d'avril » ironisa Bellec. « Revenons à l’enquête. Avez-vous avancé vos investigations ? – J’ai cuisiné Nestor, un ancien proxénète, jetez donc un coup d’œil sur sa déposition. – Tiens, tiens, notre Fernande avait des accointances avec un hôtelier des hauts de Recouvrance ? – Elle, en...
A « L’Abri du marin », le fief des retraités, nul chef d’oeuvre en péril ne s’en laisse conter. « Paraît que le curé, ce chaste ecclésiastique, est mort la verge à l’air. – D’où sors-tu ce ragot ? s’encolére un sceptique. – Pourquoi auraient-ils mis les lieux sous embargo, sinon pour écarter du regard des bigotes l’impudique phallus de leur défunt pasteur ? – La tournée c’est pour qui ? s’inquiète la bistrote. – J’ai une idée, soumet le vieil...
Après s'être farci leur douzaine de creuses, les flics ont attaqué la lotte au fenugrec. Kerdoncuff, au taquet, dragouille la serveuse, mais la coquette enfant n’a d’yeux que pour Bellec. « Vous avez un ticket, semble-t-il, Capitaine, balance le jaloux, mi-figue mi-raisin. – Je prendrais bien la mer sur sa jolie carène, mais nous sommes ici pour traquer l’assassin. » (L’un n’empêche pas l’autre, mais Bellec ne se vautre qu’après avoir enfin terminé sa mission.) Au...
« Alors, gendarme Floc'h, comment va notre enquête ? – Elle avance… et je crois savoir, mon adjudant, que ces pauvres poulets rament dans la blanquette. – Dommage. Ils se montraient pourtant si transcendants. – Surtout ce Kerdoncuff, burlesque matamore. Où vont-ils dénicher de pareils spadassins ? – Laissons-les s’embourber et moquer les pandores. Foncez, gendarme Floc'h, et trouvez l’assassin ! – Je rencontre souvent l’institutrice adjointe. Elle a nom Philaminte. Elle...
« Grâce à toi Philaminte nous avons pu coffrer ce type un peu taré. Ce grand admirateur de la rousse défunte ne pouvait supporter qu’elle aimât un curé. – Et pour Adélaïde ? – Elle avait tout pigé. Mais oublions, veux-tu, ces tristes homicides, allons plutôt muser en coquin négligé. » Cependant qu'à Lampaul on se suçait la pêche, dans un troquet de Brest, on se prenait le chou : « Sagace Kerdoncuff, tout à fait entre nous, ce brave adjudant-chef est tout sauf une...

Afficher plus